top of page
Rechercher

Nuée d'amarante (l'immortelle)

Nuée d’amarante (l’immortelle)

poëme-bohème de vers septains, seconde forme (métrique arnaudienne)

A.J.B. Minime Jr., mars 2022

d’après une photographie de (Dr.) Pierre Yves Marcy

pour la Revue D’Artmour, de Maison Les Minime’s - LMNS & CIEL'Artmour

numéro inaugural : La littérature comme un élan


« l’ocre du ciel nervuré

épanche sa traîne menaçante

lumière géante et glissante

toile de printemps murmurée

à l’oreille des villes murées

ombres aux chandelles marcescentes

élans éphémères d’un vallon en bord de Mèr furée* »


*Furée : néologisme du verbe « furer » (— voler, dérober).

*Mèr : néologisme des mots « “mère” et “mer” », amputé du -e final dans un souci de métrique.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le Romantique, suite rimale, II

Le Romantique, suite rimale, Mouvement II : Sa-Peau-et-Cie, Lyre Cætera. là… et voir la rose de soie qui s’élance à l’embrasse-rêves, et embrase les nuages grêles dans leur long voyage ; l’orage l’ari

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page