top of page
Rechercher

À Rennes avant que l'hiver ne nous prenne - CIEL'Artmour

Peau-aimons-le ! : À Rennes avant que l'hiver ne nous prenne

Poëtes-bohème en renessence* dans le placenta de l’artmour...


« nous sommes à Rennes

dans le ventre de Bretagne

où il bruine un vent de cocagne

la compagnie de nos amis

nous accompagne en ce temps de poësie

et la lumière du soleil nous illumine

ravive nos tristes mines

bercées par le concertino des oiseaux

énamourés qui baignent dans le règne

du ciel clairsemé les auvents printaniers

la florale plénitude enlaçant nos solitudes

tantôt mé-sanges tantôt malignes

nous sommes des âmes

poussière d'étoiles

si dignes que tous les figés sourires

volent en éclats de vers

l'amour vague et divague porté par

ce vent calme doucement

arrime et accoste nouvel arrivage

roucoulement de voix des reines et des rois

qui s'ignorent sommeillent en nos fois

comme Anne, nous aussi sommes nés deux fois

nés d'un père et d'une mère

du feu de la terre la mer et vers le ciel le miel

puis dans le sel la sève la fève de la perte

d'un être cher d'un rêve l'enfant qui appelle

oui nous sommes à Rennes

dans le ventre de Bretagne

si loin de tout témoins de soi si loin

l'on glisse sur le bord du monde

tombe sur le plancher des nuées/nuages

venus avec nos peurs nos dés nos envies

dans la compagnie des amis

œuvres d'artmour

avec

toujours ce temps de poësie pour

avant que l'hiver à jamais ne nous prenne

à la chandelle de la lyre

entre les pages d'un nouveau livre

revenir à la vie »



Magnifique ce poème écrit à 4 mains, à 4 têtes

Le lendemain d'un jour de fête

À la croisée de nos destins, où le temps s'arrête,

Magnifique cette folle poésie que rien n'arrête !


♡ Rêverie-causerie PoÉthique entre Cloë Demeter (Chloé Diche), Gwennita (Gwenn Penverne), Ob1 (Aubin Guillemois) et A.J.B. Minime Jr. (Arnaud N.H. Minime) - l'Aigle-Poëte, membres fondateurs de la troupe L'Artmour.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le Romantique, suite rimale, II

Le Romantique, suite rimale, Mouvement II : Sa-Peau-et-Cie, Lyre Cætera. là… et voir la rose de soie qui s’élance à l’embrasse-rêves, et embrase les nuages grêles dans leur long voyage ; l’orage l’ari

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page